PIERRE OZER

PIERRE OZER

Surveiller son assiette pour éviter la surchauffe - Angers [Ouest-France]

Au Quai vendredi soir, deux conférenciers belges ont listé des solutions pour lutter contre le réchauffement climatique. Sur le ton de l'humour.

 
 
Les quelque 150 personnes qui ont assisté à la conférence donnée vendredi soir à l'occasion de la Nuit des chercheurs par Pierre Ozer et son collègue Dominique Perrin ont parfois pu avoir l'impression d'assister à un spectacle comique. Les deux orateurs ont en effet exposé à leur auditoire les causes du réchauffement de la planète et les réponses que l'on pouvait y apporter avec beaucoup d'humour. Sans doute pour faire honneur à leur pays d'origine, la Belgique.

Nos deux spécialistes ont tout d'abord, avec de multiples exemples convaincants et amusants, dressé un constat mettant en évidence le rôle des activités humaines dans les émissions de gaz à effet de serre avant de lister une série de mesures qui pourraient ralentir le processus « même s'il est trop tard pour revenir en arrière ». Selon eux et le groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat, il serait possible de ne pas augmenter de plus de deux degrés Celcius la température moyenne de la terre d'ici 2020 à condition de limiter, d'ici là, les émissions de gaz à effets de serre de 25 à 40 %.

Comment ? Tout simplement grâce à l'utilisation des progrès de la technologie mais pas seulement car « celle-ci ne peut suffire et ne peut donc être la seule solution ». Il faut aussi « compter sur le comportement de tout un chacun » et participer à son éducation notamment dans le domaine de l'alimentation.

En obligeant les distributeurs à indiquer l'origine réelle des produits, le mode de transport et en incitant les populations à consommer des produits locaux et de saison.

 

Ouest-France, 29 septembre 2008.



03/10/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 71 autres membres