PIERRE OZER

PIERRE OZER

Une addition kilométrique [La Libre Belgique]

Une addition kilométrique

Gilles Toussaint, 24 juillet 2009, La Libre Belgique

 

Les aliments parcourent parfois de longues distances pour rejoindre nos assiettes

Voilà un haché de régime qui vaut son pesant de carbone, s'étonne un lecteur à la découverte de l'étiquette qui figure sur un emballage de viande de porc récemment achetée dans son Delhaize. Selon celle-ci, en effet, avant de finir dans son frigo, l'animal en question aurait parcouru près de 30000 km, puisque d'après les informations renseignées par l'enseigne, il serait né au Canada avant d'être élevé en Australie et de terminer son parcours dans un abattoir belge. A l'heure où le réchauffement climatique suscite les plus vives inquiétudes et où les difficultés économiques des agriculteurs locaux défraient la chronique, voilà qui est interpellant.

Chez Delhaize, on répond avoir déjà été contacté à ce propos et l'on indique qu'il s'agit en fait d'une erreur d'étiquetage limitée à un lot restreint de produits. Erreur rapidement corrigée. Depuis plusieurs années, insiste la porte-parole, Delhaize Belgique a fait le choix stratégique de donner la préférence aux produits belges, à prix et qualité équivalents. "Notre viande de porc est d'origine belge à 99 %. Concernant la viande de bœuf, 90 % est d'origine belge. La viande de poulet ainsi que la viande de lapin d'élevage sont quant à elles 100 % belges." Et de préciser que légalement, ces informations de traçabilité (pays de naissance, d'élevage et d'abattage) ne doivent pas apparaître sur de la viande porc.

Chercheur à l'Université de Liège, Pierre Ozer a, à plusieurs reprises, publié des enquêtes sur les distances étonnantes parcourues par les produits alimentaires que l'on peut acheter dans nos magasins. Sans remettre en cause les explications de Delhaize, il s'étonne néanmoins d'une telle erreur d'étiquetage quand on sait à quel point les réglementations mettent l'accent sur la traçabilité des aliments.

Mais bien au-delà de ce cas particulier, explique-t-il, on peut trouver dans les supermarchés belges, à prix souvent très serrés, de la viande provenant des quatre coins de la planète : un steak de bœuf ou un morceau de lièvre argentins (11 300 km - 14,5 kg de CO2); de l'agneau de Nouvelle-Zélande (18700 km - 15 kg de CO2); etc. Un phénomène qui ne se limite évidemment pas à la viande : carottes sud-africaines, asperges sud-américaines ou encore fraises israéliennes se retrouvent régulièrement sur les étals. Des produits qui n'ont pourtant rien de très exotiques.

Plus surprenant encore, entre novembre 2006 et février 2008, Pierre Ozer a procédé à un recensement systématique d'une série de fruits et légumes frais disponibles dans des grandes surfaces. Et là, surprise ! Sur un échantillon de quelque 1 674 produits, l'origine du produit frais est, soit absente, soit incorrecte, dans 29,6 % des cas. Depuis fin 2007, l'affichage des fruits et légumes frais doit pourtant mentionner leur origine si ceux-ci ne sont pas vendus en vrac. Ainsi a-t-il pu constater avec étonnement que l'on cultive apparemment en Belgique de la noix de coco, des mangues ou encore de la papaye Sur le plan environnemental, il n'y a pourtant pas photo. "En 2005, une étude allemande a mis en évidence que même si une pomme locale est conservée en frigo pendant un an, son impact CO2 reste moindre que la pomme importée de Nouvelle-Zélande."

Cette situation, conclut le chercheur, est la conséquence de la mondialisation qui s'est traduite par l'explosion des transports de marchandises par voie aérienne, le kérosène étant exempté de taxes. Aux yeux de Pierre Ozer, un premier pas consisterait à informer correctement le consommateur en apposant sur les produits alimentaires un logo (un avion rouge et un bateau bleu, par exemple) indiquant systématiquement et clairement le mode de transport utilisé pour l'acheminement de ces produits, accompagné de la mention claire et lisible du lieu de production. Histoire de l'inciter peut-être à opter davantage pour les produits locaux et de saison.



07/12/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 71 autres membres